Vos réponses ne nous permettent pas de réaliser un diagnostic fiable.

Recommencez ou bien consultez un médecin.

 

 

 

+

LISEZ CECI ...

Avant toute auto-médication ...

Les préconisations de ce guide sont adaptées aux hommes et femmes adultes sans traitement de longue durée. Pour les enfants, les femmes enceintes, les malades chroniques, votre médecin traitant est le mieux placé pour vous conseiller.

Le but de ce site est de vous aider à faire un diagnostic le plus précis possible selon vos symptômes. Lorsque l'effection est bénigne et du ressort de l'automédication, ce guide vous propose le traitement approprié.

Dans les autres cas, nous vous conseillons de consulter un  médecin. Non pas que votre cas soit nécessairement grave, mais les symptômes ne sont pas assez précis ou l'automédication n'est pas appropriée.

Si le traitement proposé ne donne pas d'amélioration au bout de quelques jours, consultez un  médecin.

+

En savoir Plus ...

Reconnaître une affection à distance et de nature sévère.

Nous citions dans l’introduction de ce chapitre les pathologies suivantes : calcul biliaire, angine de poitrine et infarctus pouvant présenter des douleurs à type de crampe au creux de l’estomac.
-    Douleur cardiaque : habituellement, elle siège au niveau du sternum. La douleur est intense à type de sensation de serrement, d’étau et irradie volontiers vers les mâchoires et les épaules. Elle est déclenchée par l’effort. Il se peut que dans certains cas, la douleur soit moins typique et légèrement délocalisée vers le creux épigastrique. De même, des signes digestifs peuvent coexister : nausées, éructations (renvois). Dans de telles conditions et surtout si la notion de terrain cardiaque, voire des antécédents existent, il est indispensable de consulter immédiatement un cardiologue ou un service d’urgence.
-    Un calcul biliaire peut se révéler par l’apparition soudaine d’une douleur. En général cette douleur est localisée sous les côtes, à droite au niveau de la région du foie. La douleur, souvent à type de douleur sourde, permanente et augmentée lors de l’inspiration, irradie vers le dos et vers l’épaule droite. Quelquefois cette douleur n’est pas typique et peut avoir des caractéristiques proches de la dyspepsie. Mais, contrairement au cas précédent, se tromper n’expose pas à un risque majeur. Tout au plus, le diagnostic et un traitement adapté sont retardés.

HAUT