Vous avez un ou plusieurs symptômes qui évoquent une crise migraineuse, il est nécessaire de consulter votre médecin pour un diagnostic et un traitement adapté. (lire aussi encadré : « classification internationale de la migraine »)

 

+

LISEZ CECI ...

Avant toute auto-médication ...

Les préconisations de ce guide sont adaptées aux hommes et femmes adultes sans traitement de longue durée. Pour les enfants, les femmes enceintes, les malades chroniques, votre médecin traitant est le mieux placé pour vous conseiller.

Le but de ce site est de vous aider à faire un diagnostic le plus précis possible selon vos symptômes. Lorsque l'effection est bénigne et du ressort de l'automédication, ce guide vous propose le traitement approprié.

Dans les autres cas, nous vous conseillons de consulter un  médecin. Non pas que votre cas soit nécessairement grave, mais les symptômes ne sont pas assez précis ou l'automédication n'est pas appropriée.

Si le traitement proposé ne donne pas d'amélioration au bout de quelques jours, consultez un  médecin.

+

En savoir Plus ...

Classification internationale proposée par l’International Headhache Society. Cette classification distingue deux types majeurs de migraine :

- Migraine sans aura (ou migraine commune) : les crises sont répétitives, durant de 4 à 72 heures, de localisation unilatérale (un seul côté), pulsatile (comme les battements du cœur), aggravées par l’activité physique. La douleur d’abord discrète devient rapidement insupportable ; elle est associée à des nausées et/ou vomissements, une photophobie (intolérance à la lumière) et une phonophobie (intolérance au bruit). Entre les crises le sujet ne ressent aucun trouble particulier.

- Migraine avec aura (ou migraine accompagnée) : elle est très reconnaissable par l’aura qui précède la crise douloureuse. Le sujet, avant la crise, ressent un ou plusieurs phénomènes tels que des éblouissements, impression d’étoiles, images floues, fourmillements, engourdissement ou bâillements. La durée de ces symptômes n’excède pas une heure. Généralement, la douleur fait suite à l’aura après un intervalle libre d’une heure mais peut quelque fois, lui être contemporaine. Les caractéristiques (durée, aspect etc.) ainsi que les signes accompagnateurs sont les mêmes que ceux de la migraine sans aura.

Quel que soit le type, certains facteurs peuvent être déclenchant: facteurs psychologiques (émotion, contrariété, conflit…), alimentaires (hypoglycémie, chocolat, alcool…), neuro-sensoriels (parfums, lumière, tabac …) ou endocrinien (règles, hormones).

HAUT