Compte tenu des réponses que vous avez fourni, voici notre proposition de traitement :

 

La toilette au savon n’est pas contre-indiquée mais il est préférable de laisser sécher les lésions, l’humidité pouvant retarder la guérison.

Les contacts avec l’entourage sont à éviter, de même il est conseiller de ne pas partager son linge de toilette.

Bien appliquer la crème en débordant autour de la lésion

Appliquer la crème jusqu’au premier signe de la cicatrisation : l’apparition de croûtes.

Bien se laver les mains avant et après les soins.

(toujours lire les notices des médicaments et respecter les contre-indications)

  • Pommade à l’AMYLEINE (ex : Parkipan®) : en application sur la lésion 4 fois par jour pendant 5 jour et en alternance avec
  • Crème ACICLOVIR 5% (ex : Activir®), 4 fois par jour pendant 5 jour

Les résultats seront d’autant plus spectaculaires que vous débuterez le traitement dès l’apparition des premiers signes (sensation de mi-piqûre mi- brûlure très localisée).

Dans tous les cas : application d’une spécialité qui a généralement un effet cicatrisant accéléré, pommade HOMEOPLASMINE.

Immédiatement :

  • VACCINOTOXINUM 15CH : 1 dose.

Un quart d’heure plus tard :

  • APIS 15CH : 1 dose.

Un deuxième quart d’heure plus tard :

  • RHUS TOX 30CH : 1 dose.

Par la suite, prendre très souvent en les alternant, jusqu’à 8 fois par jour :

  • APIS 15CH : 5 granules ;
  • RHUS TOX 30CH : 5 granules.

Puis espacer les prises avec l’atténuation de la douleur.

Cette prescription permet dans certains cas, d’empêcher l’apparition de la lésion ou, le plus souvent, d’en minimiser réellement l’importance et d’accélérer la cicatrisation ainsi que la disparition.

Les plantes indiquées ci-après sont régulièrement citées dans les traités de phytothérapie. Les plantes entières ou leurs parties les plus riches en principes actifs sont à prendre selon les conseils de ceux qui les ont préparées et qui les commercialisent. Selon les préparations, elles pourront être prises soit en infusion, décoction ou macération, soit en gouttes, en gélules…ou encore certaines pourront être incorporées à votre alimentation.

  • Propolis : n’est pas une plante à proprement parler mais plutôt une résine fabriquée par les abeilles à partir d’écorce d’arbres. Cette résine sert à tapisser les parois de la ruche afin de protéger celle-ci contre les agressions fongiques (champignons), bactériennes ou encore virales. Ces propriétés anti-infectieuses liées à la présence de flavonoïdes indiquent le propolis dans la lutte contre les infections et d’une façon plus générale comme un stimulant des défenses immunitaires. Attention à la qualité de fabrication, certains marchands de miel vous en proposent. Le moins que nous puissions dire est que la qualité n’est pas constante, celle du miel non plus d’ailleurs !
  • Thym :
    • Vertus : Il est spasmolytique (réduit les spasmes), anti-oedémateux, stimulant et anti-viral.
    • Indications médicales : traitement préventif des récidives d’herpès, (et aussi, infections respiratoires et ORL).

Vous trouverez en pharmacie plusieurs propositions d’oligoéléments : en capsules, en gouttes, en flacons, en ampoules buvables, en granules…Les vitamines sont présentées dans le commerce sous forme de complexes les associant toutes ou certaines et parfois les combinant avec des oligoéléments. Les concentrations, donc les posologies (doses et fréquence de prises à respecter) ne sont jamais les mêmes. Il vous faudra donc prendre le temps de discuter avec celui qui vous les vend afin de n’absorber que la dose requise.

Comme dans la plupart des états infectieux avec anergie (manque de tonus) :

  • Cuivre, Or et Argent
  • Vitamine C, vitamines du groupe B
+

LISEZ CECI ...

Avant toute auto-médication ...

Les préconisations de ce guide sont adaptées aux hommes et femmes adultes sans traitement de longue durée. Pour les enfants, les femmes enceintes, les malades chroniques, votre médecin traitant est le mieux placé pour vous conseiller.

Le but de ce site est de vous aider à faire un diagnostic le plus précis possible selon vos symptômes. Lorsque l'effection est bénigne et du ressort de l'automédication, ce guide vous propose le traitement approprié.

Dans les autres cas, nous vous conseillons de consulter un  médecin. Non pas que votre cas soit nécessairement grave, mais les symptômes ne sont pas assez précis ou l'automédication n'est pas appropriée.

Si le traitement proposé ne donne pas d'amélioration au bout de quelques jours, consultez un  médecin.

+

En savoir Plus ...

A Ne Pas Faire :

  • Les gestes qui retardent la cicatrisation :
    • Nettoyer à l’alcool
    • Gratter les croûtes
    • Cacher avec du maquillage
  • Les gestes qui ne servent à rien :
    • Mettre une pommade antibiotiques
    • Prendre des antibiotiques par la bouche
  • Les gestes qui vont aggraver le problème :
    • Appliquer une crème à base de cortisone

 

HAUT