Reconnaître un symptôme allergique bénin :

Ressentez-vous un des symptômes suivants ?

Répondez aux questions suivantes :

* Vous avez des crises d’éternuements avec picotements et démangeaisons dans le nez et un écoulement nasal clair ?
* Vos yeux sont rouges, ils larmoient, vous avez une sensation de grain de sable et vous supportez mal la lumière ?
* Vous toussez, la respiration devient gênante et vous percevez un léger sifflement venant des poumons ?
* Vous toussez d’une toux sèche, vous avez mal à la gorge, votre voix devient rauque et il vous est difficile de parler ?
* Sur la peau, apparaissent des papules rouges, plutôt nombreuses, surélevées avec une démangeaison intense et plus ou moins une sensation brûlante ?
* Sur la peau, vous avez un placard rouge vif, surélevé, avec beaucoup de démangeaison. Rapidement sont apparues des vésicules qui laissent échapper une sérosité claire. Cette lésion a tendance à saigner quand on la gratte ?

+

LISEZ CECI ...

Avant toute auto-médication ...

Les préconisations de ce guide sont adaptées aux hommes et femmes adultes sans traitement de longue durée. Pour les enfants, les femmes enceintes, les malades chroniques, votre médecin traitant est le mieux placé pour vous conseiller.

Le but de ce site est de vous aider à faire un diagnostic le plus précis possible selon vos symptômes. Lorsque l'effection est bénigne et du ressort de l'automédication, ce guide vous propose le traitement approprié.

Dans les autres cas, nous vous conseillons de consulter un  médecin. Non pas que votre cas soit nécessairement grave, mais les symptômes ne sont pas assez précis ou l'automédication n'est pas appropriée.

Si le traitement proposé ne donne pas d'amélioration au bout de quelques jours, consultez un  médecin.

+

En savoir Plus ...

L’expression clinique de l’allergie aiguë peut prendre différents aspects : allergie générale (choc anaphylactique), cutanée (urticaire, eczéma), respiratoire (asthme), ORL (rhinite, laryngite, œdème de la glotte), digestive (vomissements, diarrhée), ophtalmologique (conjonctivite).

L’intensité de la réaction allergique est très variable, allant de l’éternuement simple sans complication jusqu’au choc anaphylactique extrêmement dangereux.
Les manifestations allergiques graves qui imposeront obligatoirement à l’entourage de la victime, d’appeler en urgence le Samu, le médecin ou les pompiers, selon les possibilités locales:

  • Les urticaires généralisés sévères avec : une rougeur de la peau, diffuse, généralisée et en relief, s’accompagnant de gonflement et démangeaison intense et une sensation de malaise.
  • Les angioedèmes ou oedèmes de Quincke, forme profonde de l’urticaire avec œdème buccal (de la bouche) et/ou du pharynx ou du larynx avec des difficultés à respirer (inspiration difficile et sensation d’asphyxie).
HAUT